Dans quel cadre rémunérer les travailleurs handicapés ?

0
187
rémunération-travailleur-handicapé


Une rémunération et une retraite spécifiques.

Les personnes handicapées peuvent travailler soit dans des entreprises ordinaires, soit dans un cadre adapté, les Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT).

rémunération-travailleur-handicapéLes ESAT sont des établissements considérés comme médicaux-sociaux. À ce titre, ils doivent respecter des obligations particulières. Ils accueillent des personnes handicapées, mentales ou pas, pour lesquelles la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées a constaté que leurs capacités ne leur permettaient pas de travailler dans une entreprise ordinaire.

Quel que soit son cadre de travail, la personne handicapée doit accéder au versement d’une rémunération, liée à l’activité qu’elle effectue. Cette rémunération lui donne également accès à une pension de retraite, qu’elle soit de base ou complémentaire. L’accès à la retraite se fait suivant des conditions particulières et des aménagements spécifiques, qui prennent généralement effet dès l’âge de 60 ans, en raison de la clause d’inaptitude a travail. Dans certains cas, une retraite anticipée peut même être obtenue dès 55 ans.

Pour en bénéficier, deux conditions doivent être réunies :

– l’assuré doit justifier d’une durée d’assurance minimum, qui doit avoir entraîné le versement d’une cotisation de sa part. Depuis le 1er janvier 2009, une personne qui veut partir à la retraite à 55 ans doit totaliser 124 trimestres d’assurance, dont 104 trimestres cotisés.

– la personne doit être atteinte, ou avoir été atteinte, d’une incapacité permanente d’au moins 80 % durant l’intégralité des durées d’assurance et de cotisation. Cette clause concerne notamment les bénéficiaires d’une pension d’invalidité de deuxième ou de troisième catégorie.