L’Iroise : pour mieux connaître un patrimoine marin naturel et exceptionnel

0
135
iroise-parc-marin

Une visite riche en découvertes.

Créé en septembre 2007, le parc marin d’Iroise est le premier qui a été créé en France. Soutenu par divers mouvements, il est d’abord né de la prise de conscience qu’il fallait protéger la mer d’Iroise, ce qui a conduit à la volonté d’élaborer ce parc national, concrétisé par un effort qui s’est étendu sur plus de 15 ans.

iroise-parc-marinSitué à la pointe du Finistère, sur un territoire maritime compris entre l’île de Sein, Ouessant et les limites de la mer territoriale, ce parc protégé de la mer d’Iroise s’étend sur une superficie de 3.500 km2. Son étendue représente l’équivalent de la moitié du département du Finistère. Il s’adresse en priorité aux touristes sensibles au respect de l’équilibre écologique, intégré aux activités de loisirs.

Pour les amateurs de découvertes maritimes, appréciant les paysages sauvages et iodés, une visite dans ce parc préservé s’impose. Validé en 1995 par le Comité Interministériel de la Mer, ce parc naturel marin protégé est né sous l’autorité du préfet maritime de l’Atlantique et du préfet du Finistère, après une consultation des élus, des instances socioprofessionnelles et des associations de protection de l’environnement.

Visiter le parc de la mer d’Iroise permet de découvrir de nombreux sites et monuments typiquement bretons, dont les fameux phares, au nombre de treize, vieux pour certains de plusieurs centaines d’années. Ce périmètre offre aussi la possibilité de s’adonner à de nombreux loisirs, comme les sports nautiques, sur l’eau ou en-dessous, et d’approcher, dans des espaces naturels préservés, de nombreuses espèces d’oiseaux et de mammifères marins.

Les plaisanciers peuvent y naviguer sur quatre bassins, situé sur la côte des Abers, la rade de Brest, la baie de Douarnenez et la baie d’Audierne. Les principaux ports d’escale sont Camaret, Crozon Morgat et Douarnenez.
Le lieu dispose d’un ensemble de ports de pêche et de différentes zones de mouillages. On peut également s‘y adonner à la pêche, ici très réglementée, de manière récréative, durable et responsable. Elle s’effectue à pied, sur les plages, embarqué sur des bateaux, ou grâce à la plongée sous-marine.

Pour les jeunes enfants, de nombreuses animations encadrées, menées au grand air, sont prévues, qui leur permettent notamment de mieux connaître les algues, et même de les cuisiner ! Ils peuvent aussi observer à la jumelle les populations de phoques qui séjournent sur place, ou encore s’émerveiller devant les dauphins qui nagent parfois à proximité des embarcations.

Pour plus de renseignements, aller sur le site : http://www.parc-marin-iroise.fr