Vélib’ électriques : une mise en place très problématique à Paris

0
392
velib'-electriques-paris

Vélib’ électriques : un déploiement qui se révèle décevant.

La mairie de Paris a récemment demandé à la société Smovengo de remplacer sous huit jours les 3.000 Vélib’ électriques inutilisables qu’elle était censée mettre en place dans la Capitale. Un véritable appel à un « plan d’urgence », réclamé fermement, en présence de la presse par Christophe Najdovski, d’Europe Écologie Les Verts, adjoint aux Transports, travaillant auprès d’Anne Hidalgo.

velib'-electriques-parisLa société Smovengo, freinée par de nombreuses difficultés techniques depuis le 1er janvier, puis par un mouvement de grève qui empêche actuellement toute maintenance, n’a pas tenu ses engagements. En effet, elle n’est toujours pas parvenue à rendre opérationnels les milliers de vélos électriques en libre-service qu’elle devait mettre à la disposition des Parisiens.

Une situation jugée aujourd’hui inadmissible par la mairie de Paris, qui veut que tous les Vélib’ disponibles soient désormais raccordés correctement au réseau électrique de la Ville.

À ce jour, divers disfonctionnements ont contraint Smovengo à faire fonctionner les vélos électriques dont ils avaient la charge avec de simples batteries. Or, ces vélos sont actuellement privés d’un accès normal au dispositif électrique initialement prévu.

La Ville de Paris n’est pas du tout satisfaite par cette solution « de rechange », car elle entraîne l’immobilisation d’un nombre considérable de vélos, incompatibles avec le réseau de stations électriques disponibles. Jusqu’à présent, sur 670 stations construites, seulement 263 étaient opérationnelles et correctement raccordées.

La proportion importante de Vélib’ alimentés avec des batteries finit forcément par se décharger. Or celles-ci ne sont pas remplacées, en raison de la grève en cours. La mairie de Paris a donc exigé dernièrement de Smovengo qu’elle apporte d’urgence une solution à cette situation, afin qu’elle remplace les 3.000 vélos bloqués.

Un bilan sera donc fait aujourd’hui dans le bureau d’Anne Hidalgo, rassemblant la maire, l’opérateur et son Syndicat.

La Ville attend par la suite de Smovengo qu’elle intensifie l’électrification de toutes les stations existant dans la Capitale. Ainsi, les Vélib’ cesseront enfin de fonctionner avec des batteries qui ont montré leurs limites.