Vélos électriques solaires

0
276
une jeune fille assise au bord du canat Saint Martin à coté de son vélo électrique solaire
La commune de Montrouge, en région parisienne, a décidé de soutenir une start-up locale dans la conception d’un vélo électrique solaire

Vélos solaires et mobilité verte

une jeune fille assise au bord du canal Saint Martin à coté de son vélo électrique solaire
La commune de Montrouge, en région parisienne, a décidé de soutenir une start-up locale dans la conception d’un vélo électrique solaire

La ville de Montrouge souhaite développer la mobilité « verte ». Après avoir proposé des trottinettes en libre-service, la commune s’apprête à mettre à disposition des vélos électriques solaires de fabrication française.


Plan de déplacement urbain global

L’établissement d’un plan de déplacement urbain est devenu obligatoire en France au 1er janvier 2017. Le plan de déplacement urbain est un document de planification qui détermine l’organisation du transport des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement. Ce plan est mis en place dans le cadre d’un périmètre de transport urbain. Tous les modes de transports sont concernés. Il se compose d’actions en faveur des modes de transports alternatifs, la voiture particulière, les transports publics, les deux roues ou encore la marche à pied. Un plan de déplacement urbain doit s’inscrire dans une démarche de développement durable et comporter un volet d’évaluation environnementale. Il doit donc contribuer à économiser l’énergie et à limiter les émissions de gaz à effet de serre.


Vélo solaire électrique : Montrouge s’engage

 

Montrouge a décidé de soutenir une start-up locale dans la conception d’un vélo électrique solaire. La Région Ile-de-France soutient ce projet. La municipalité le testera pendant six mois par des agents de la ville et des postiers. Ils utiliseront ces vélos pour leurs trajets professionnels et pour leurs trajets domicile-travail. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du « plan de déplacement urbain global » de la ville. Ce plan vise à fluidifier le trafic urbain en proposant des solutions alternatives. La commune souhaite développer la mobilité « verte » et travaille donc en partenariat avec une start-up locale. La municipalité a commencé par proposer des trottinettes en libre-service. Elle envisage maintenant la mise en place de vélos électriques solaires. Montrouge amplifie donc ainsi son travail pour « un plan de déplacement urbain global sur son territoire, intégrant toutes les mobilités déjà existantes et innovantes avec des mobilités douces » pour « répondre aux préoccupations quotidiennes des montrougiens ».


Vélos solaires et électriques : une réelle innovation

 

Le vélo électrique solaire est un nouveau concept high-tech. SUN-E combine deux technologies qui suscitent l’engouement : le vélo électrique et le photovoltaïque. Il est semblable à un vélo électrique. Il se recharge automatiquement, qu’il soit à l’arrêt ou en mouvement grâce à des cellules photovoltaïques à haut rendement solaire et sa gestion des cartes électroniques embarquées. Si l’idée n’est pas nouvelle, par contre SUN-E innove car il n’est pas pourvu d’importants panneaux photovoltaïques. C’est un vélo d’aspect classique. SUN-E, vélo électrique solaire est le premier vélo motorisé autonome en énergie du monde. D’une autonomie de 40 kilomètres grâce à sa recharge solaire, le vélo électrique solaire peut également se brancher sur secteur. Il possède une prise USB qui permet de connecter son smartphone et peut intégrer dans son guidon une application GPS.

 Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire