« Vestiaires » : Brigitte Macron y joue son propre rôle à la télévision

 

"Vestiaires", la serie diffusee sur France 2

« Vestiaires », la serie diffusee sur France 2

« Vestiaires », la série humoristique qui met en scène sur France 2 une joyeuse bande de handi-nageurs, va faire jouer la comédie à la Première dame. Dans l’un des épisodes de ce programme court, diffusé demain à 20h45, Brigitte Macron apparaîtra en tailleur bleu, le même qu’elle portait lors de l’investiture du Président.

« Vestiaires » : un regard qui dédramatise le handicap

Ce sera la première fois que la femme d’un président français se risque dans une fiction télévisée. Par sa participation dans « Vestiaires« , Brigitte Macron souhaite faire mieux connaître son engagement pour la question du handicap. Celle-ci la motive particulièrement. D’ailleurs, elle la fait se déplacer dans toute la France. Dernièrement, la First lady a assisté à l’inauguration de deux restaurants qui n’emploient que des serveurs atteints de trisomie.

« Vestiaires » : une tribune drôle du handicap

Brigitte Macron

Brigitte Macron

La volonté de la Première dame de participer à « Vestiaires » illustre parfaitement son engagement. Comme cette série attire 2 millions de téléspectateurs par semaine, elle permet de passer des messages. Ainsi, par le biais de l’humour, madame Macron souhaite sensibiliser les téléspectateurs. Tout en s’amusant, ils découvrent des situations rencontrées quotidiennement par des personnes handicapées. L’apparition de la Première dame, même brève, attirera sans doute l’attention sur la série. D’autant plus que la cote de popularité de Brigitte Macron se porte mieux que celle de son mari, d’après les sondages.

« Vestiaires » : un procédé contesté par certaines associations

Bien que l’intention de Brigitte Macron soit louable, elle a suscité la colère de certains représentants d’associations. Notamment de Céline Boussié, présidente de Handignez-vous !, qui a jugé ce geste « indécent ». En effet, elle a considéré cette attitude incohérente. Pas par rapport au statut de Première dame, mais par rapport à la politique menée par Emmanuel Macron à l’égard des citoyens handicapés. Ce rejet s’explique sans doute par la récente décision gouvernementale de supprimer la prime d’activité des travailleurs handicapés. Désormais, cette règle s’applique aux personnes qui touchent déjà une pension. Par conséquent, cette mesure ne favorise pas la cause difficile du handicap.

Sur ce sujet, le Bulletin des Communes vous invite à lire aussi, pour plus d’informations : Lire

Le Bulletin des Communes suggère également : Lire