Vignes et environnement

0
1318
des vignes autour de Clermont-Ferrand
La commune de Clermont-Ferrand mise sur les vignobles.


Clermont-Ferrand relance les vignes « bio »

La commune de Clermont-Ferrand mise sur les vignobles. La municipalité a décidé de redynamiser son territoire en relançant la culture des vignobles. Elle lance donc un appel aux viticulteurs.


Clermont-Ferrand et son environnement.

Clermont-Ferrand, capitale historique de l’Auvergne est le chef-lieu du département du Puy-de-Dôme. C’est un grand centre universitaire et de recherche de plus de 142 000 habitants, dont un quart de la population est étudiante. Ville de tradition industrielle, elle est également bien positionnée dans les industries pharmaceutiques, agro-alimentaires et aéronautiques. Clermont-Ferrand se trouve, en grande partie, au centre d’un ancien cirque volcanique. Elle compte de nombreux parcs et jardins et un très bel arrière-pays composé de plusieurs espaces naturels entourant l’agglomération. La Municipalité  a donc choisi de protéger son environnement. Le vignoble à Clermont-Ferrand c’est une histoire ancienne. Le vignoble des côtes d’Auvergne classé en AOVDQS est très vieux. Il remonte à l’époque gallo-romaine et jusqu’au 19e siècle, il faisait partie des trois plus grands vignobles de France. Un label et une appellation AOC sont rattachés au terroir. L’appellation « Côtes d’Auvergne Chanturgue rouge » est composée de deux communes dont Clermont-Ferrand.


Clermont-Ferrand relance ses vignobles


La ville de Clermont-Ferrand a décidé de relancer son vignoble local. Cette initiative s’inscrit dans une volonté de préserver les paysages et de favoriser une production « bio » locale. La municipalité a déjà racheté en 2018 trois parcelles de quatre hectares. Elle a défriché le terrain et l’objectif de la commune est d’en faire une frange alimentaire de transition entre une zone urbaine dense et un espace sensible des Côtes de Clermont. Les parcelles ont un réel potentiel pour des viticulteurs. La mairie espère doubler la superficie actuelle des vignes de Clermont-Ferrand en passant d’un peu plus de 3 à 8 hectares. Elle fait appel aux viticulteurs qui voudraient bien se lancer dans l’aventure. Clermont-Ferrand va privilégier les viticulteurs travaillant en « bio ».

 

Clermont-Ferrand s’engage pour redynamiser son territoire

 

le logo de l'Agenda 21
La commune de Clermont-Ferrand s’est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de développement durable.

La commune de Clermont-Ferrand s’est engagée depuis plusieurs années dans une démarche de développement durable. Dès 2003, elle s’est lancée dans l’élaboration de son Agenda 21. Depuis 2011 elle fait un rapport sur la situation en matière de développement durable. Elle renforce en cela sa volonté d’être « acteur du processus de transition écologique ». Elle a mis sur pied son Schéma de Transition Énergétique et Écologique afin de se doter d’une véritable stratégie territoriale. Il s’articule autour de trois axes : préserver les ressources locales en s’adaptant aux changements, valoriser les ressources locales et miser sur un territoire sobre et efficace en énergie. C’est dans ce cadre que la commune souhaite redynamiser son vignoble en attirant de nouveaux vignerons. Elle propose des mesures telles que la possibilité de régler son loyer en nature. La ville souhaite ainsi réaliser une cuvée « Ville de Clermont-Ferrand ».

  • Le Bulletin des Communes vous suggère aussi cet article