Vin : son exploitation devient connectée

Homme devant un tableau de bord

 

L’élaboration du vin évolue. Aujourd’hui, elle bénéficie aussi des progrès des nouvelles technologies. Pour le démontrer, le « Mas Numérique » est un site actuellement unique au monde. Il regroupe une quinzaine d’entreprises. Sur place, elles y testent les nouveaux outils qu’elles ont mis au point. Ces derniers ont tous été commercialisés.

Un lieu de formation indispensable

Installé à Villeneuve-lès-Maguelone, dans l’Hérault, le « Mas Numérique » réalise des tests qui intéressent beaucoup les viticulteurs. Ces derniers s’en servent pour faire évoluer leurs exploitations. Ce lieu d’innovation consacré au vin est idéalement placé, entre des étangs et la mer Méditerranée. On y mène des expériences uniques de production viticole. Ces tests sont réalisés au domaine du Chapitre. Depuis octobre 2017, le « Mas numérique » permet d’utiliser conjointement 15 nouvelles technologies sur un vignoble en cours d’exploitation. Pour la première fois, ces différentes techniques peuvent s’utiliser ensemble. Elles sont complémentaires les unes des autres. Elles ont pour but de résoudre deux difficultés récurrentes pour les viticulteurs. A savoir, renforcer la protection des raisins et améliorer leur rendement.

Un site d’échanges

Main tenant un appareil de mesure

Un capteur utilise dans une vigne connectee

Ce site de démonstration sert à tester mais aussi à enseigner. De plus, il constitue une plateforme d’échanges, destinée aux viticulteurs professionnels. En un an, environ 500 d’entre eux y ont déjà été. Pour les industriels de ce secteur, l’usage réel de nouveaux outils leur confirme s’ils peuvent les utiliser ou pas. Par ailleurs, alors que ces produits sont déjà tous commercialisés, les tests menés permettent encore de les améliorer.

Une vitrine en conditions réelles

Grâce au « Mas Numérique », l’ex-région Languedoc-Roussillon souhaite créer une relation harmonieuse entre le monde numérique et la viticulture. En menant des tests concrets, elle expose de nouvelles techniques au grand jour. Cette démonstration est plus directe qu’une présentation dans un Salon spécialisé. En effet, ses diverses expérimentations servent de vitrine réelle. Ainsi, la région montre de nouvelles technologies, appliquées à la production du vin.

De nombreux traitements optimisés

Depuis des générations, la menace du mildiou reste l’un des gros problèmes de la viticulture. Pour y remédier,  le « Mas numérique » révèle une nouvelle approche pour pulvériser les produits phytosanitaires. Grâce au logiciel « Optidose », développé par l’Institut Français de la Vigne et du Vin, un calcul plus fin de la dose nécessaire est possible. Ainsi, on calcule cette dose par rapport au risque réel de maladie. De plus, on tient aussi compte de l’état végétatif de la vigne. Par ailleurs, sur le terrain, une balise GPS, conçue par l’entreprise Axe Environnement, identifie automatiquement les produits phytosanitaires utilisés sur chaque parcelle. Enfin, avant de pulvériser, un outil élaboré par la société Sika contrôle le fonctionnement des pulvérimètres. Parallèlement, on utilise aussi d’autres outils innovants pour vérifier la maturité de la vigne, le déroulement des vendanges, le pressurage des raisins et leur fermentation.

Le Bulletin des Communes suggère également d’aller sur le site du « Mas numérique » :http://lemasnumerique.agrotic.org