Zones blanches : une France qui vit à deux vitesses ?

0
327
La densité des arbres est un obstacle à une bonne réception numérique.
L'ARCEP surestime parfois la qualité de la réception numérique.

Zones blanches : une exaspération visible

En France, les zones blanches perdurent dans certains endroits, « oubliés » par la modernité. Ce retard technologique est parfois perçu par les populations concernées comme une injustice profonde. Voire une forme de ségrégation. Le fait de ne pas pouvoir accéder à un bon réseau téléphonique mobile et à une connexion rapide à Internet entraîne parfois un véritable ras-le-bol.

Un sentiment d’abandon

A Vitry-aux-Loges, dans le Loiret, un panneau, bien visible au bord de la départementale, affiche un ressentiment sans équivoque. Il prévient «  « Vous entrez dans une zone blanche. Bienvenue chez les gueux ». Un message qui contient à la fois de la rage et une forme de résignation. De fait, ces quelques mots signalent aux passants qu’à cet endroit, une centaine de foyers restent aujourd’hui privés d’une connexion numérique digne de ce nom. Alors que d’autres lieux, pourtant proches, y ont droit. Effectivement, entre Vitry et Fay, les téléphones mobiles affichent une absence criante de bande passante. Cette carence manifeste a poussé les habitants à créer un collectif. Son nom dit tout : Bienvenue chez les gueux.

Une vie au ralenti

En moyenne, les habitants de cette commune peuvent compter sur un débit maximal de 2 Mb/seconde. Chez certains, ce chiffre déjà très faible doit même être divisé par quatre. Or, cette carence numérique complique et ralentit beaucoup le quotidien. Ainsi, les démarches administratives s’allongent énormément. Les SMS n’arrivent pas toujours. Acheter un simple billet de train ou réserver un hôtel représente une aventure interminable. Quant à mettre à jour une application… Cela peut avoir des conséquences encore plus graves en cas d’accident, s’il faut appeler des secours. Parfois, cette situation empire, coupant littéralement l’infortunée commune du monde. Pendant l’été 2017, une panne de réception a privé les habitants de Vitry-aux-Loges d’Internet, pendant près de 7 jours.

La solution du THD Radio

Les zones blanches posent encore un vrai problème en France.
La question des zones blanches n’est toujours pas résolue.

A Fay-aux-Loges, ces problèmes de connexion numérique sont identiques. Au point qu’un collectif s’est aussi constitué, pour tenter d’obtenir un bon accès au Très Haut Débit. La technologie THD Radio devrait bientôt résoudre le problème. Pour preuve, elle a déjà donné satisfaction dans l’est du Loiret. Maintenant, iI est prévu qu’elle soit déployée dans 40 communes du département.

Des mesures faussées

Le problème vient aussi de certaines appréciations inexactes, faites par l’ARCEP, l’Autorité de Régulation des Communications. En effet, celle-ci se base parfois sur des mesures trop théoriques. L’Autorité risque alors de considérer, à tort, que certaines communes ont une réception « rose ». Donc faible, mais acceptable. En réalité, certaines couvertures sont très mauvaises, en raison des bois denses qui entourent certaines communes. Dans ce cas, elles doivent déposer un dossier, pour être reclassifiées en « zones blanches ». Une procédure qui prend du temps.

Le Bulletin des Communes suggère également de lire l’article publié par FranceTVInfo : https://www.francetvinfo.fr/internet/telephonie/haute-saone-cartographie-des-zones-blanches_3193557.html